• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Coupe du monde J3 : clap de fin pour l’équipe de France à Belgrade
Coupe du monde J3 : clap de fin pour l’équipe de France à Belgrade

Suite et fin pour l’équipe de France, en cette journée de finales qui vient conclure la première sortie internationale du collectif féminin. Un week-end riche en enseignements pour ces embarcations, pour la plupart inédites. Une journée de finales qui n’aura pas vu la combinaison tricolore figurer sur les podiums, mais qui aura vu des rameuses françaises faire feu de tout bois sous le regard de la "guêpe", Laura Flessel, ministre des sports. L’ultime journée de compétition à Belgrade aura été marquée par l’incroyable démonstration de force de la flotte néerlandaise, qui s’accapare la victoire dans cinq des quatorze catégories olympiques et place au total neuf équipages sur le podium.  

 

Finale A du deux de couple poids léger féminin (4ème)

Claire Bové et Laura Tarantola furent les premières à entrer dans la danse en cette ultime journée de compétition. Leur victoire la veille en demi-finale laissait présager un éventuel podium, bienvenu pour le collectif féminin. Mais c’était sans compter sur la densité de cette catégorie, y compris en l’absence des championnes du monde en titre roumaines et de l’embarcation néo-zélandaise. Les Françaises ont effectué une course "magnifique" selon les dires de la cheffe de secteur Christine Gossé. Parties fort, mais "sans se cramer" selon Laura Tarantola, solides au milieu et auteures d’un enlevage convaincant, les Françaises ont appliqué le "schéma de course recherché" nous explique l’intéressée, affirmation appuyée par la lecture des temps de passage intermédiaires. La paire française, encore 3ème à l’entrée du dernier 500 derrière des Néerlandaises et Britanniques menant la danse depuis les couloirs extérieurs, succombera au finish des Sud-Africaines (avec la championne du monde en titre du skiff poids léger à son bord) pour terminer à la 4ème place, à 66 centièmes de la deuxième marche du podium. Une 4ème place appelant non pas la déception, mais au contraire un regain d’envie chez Claire Bové, qui fêtait aujourd’hui son vingtième anniversaire, et chez la Grenobloise. Les tricolores ne sont "pas du tout déçues" de leur course, elles sont juste tombées aujourd’hui sur plus fortes qu’elles. Laura Tarantola nous indique d’ailleurs qu’il s’agit de leur meilleur résultat en double jusqu’à présent, ainsi que de leur meilleur temps. Le duo, maintenant bien installé dans le paysage du double poids léger, aura à cœur cependant de transformer l’essai et se hisser sur le podium. "Il faut qu’on arrive à recracher la leçon pendant le contrôle" nous explique Claire Bové, avec un certain art de la formule. Affaire à suivre à l’occasion de la coupe du monde de Lucerne. 

Résultat: NED, RSA, GBR1, FRA, SUI, USA1

 

Finale A du quatre de couple féminin (5ème)

"Exister en finale", tel était le vœux pieux de leur entraîneur Vincent Gazan à l’entame de ce week-end de coupe du monde. Un souhait qu’Elodie Ravera-Scaramozzino, Noémie Kober, Camille Juillet et Anne-Sophie Marzin auront tenté tant bien que mal de réaliser en finale A du quatre de couple, face aux Pays-Bas, à la Pologne et à l’Allemagne, nations références de cette catégorie. Une 5ème place qui vient de clôturer cette première sortie internationale, jugée à bon escient positive par Christine Gossé, qui note que les quatre rameuses ont "sorti de bonnes choses" et évoque "une aventure qui démarre", dont la prochaine étape sera la troisième étape de coupe du monde à Lucerne en juillet. "Le puzzle est loin d’être complet, on a deux ans pour le compléter" conclut ainsi Christine Gossé. 

Résultat : NED, POL, GER, CHN,  FRA, RUS

 

La cheffe du secteur féminin évoque un secteur couple féminin français "fort" et rappelle l’ambition de ce collectif, celle d’ajouter à la performance en bateaux courts la performance en bateaux longs :  "Je suis persuadée qu’à terme on peut être performant en double et en quatre de couple". Gageons que deux années suffiront à transformer l’essai et que ce week-end dans les Balkans aura apporté des premiers éléments de réponse. 

 

Finale B du deux de couple féminin (2ème, 8ème au général)

Pièce maîtresse dans la matrice du secteur couple, le deux de couple féminin, composé d’Hélène Lefebvre et Marie Jacquet, termine avec la 8ème place au classement général. Il s’en est fallu de peu pour que les deux tricolores s’emparent de la victoire en finale B, puisqu’après avoir mené la course de bout en bout elles succombent pour 0,09 seconde au finish supersonique de l’équipage suisse. Une pointe de déception à l’issue de ce week-end pour les rameuses qui n’ont pas réussi à trouver les solutions pour disputer les avant-postes de cette catégorie.

Résultat : SUI, FRA, IRL, HUN, KOR, CHN2

 

Finale B du quatre sans barreur féminin (3ème, 9ème au général)

La première sortie internationale pour l’équipage du quatre sans barreur féminin se clôture par une 3ème et dernière place en finale B, derrière les équipages néerlandais et britannique. Marie Le Nepvou, Flavie Bahuaud, Alice Mayne et Julie Voirin vont profiter pleinement du bloc d’entraînement du 15 au 25 juin à Soustons pour continuer de progresser dans cette embarcation. Christine Gossé, figure d’autorité en pointe (double championne du monde et médaillée olympique en deux sans barreur) évoque un équipage qui doit encore évoluer techniquement pour pouvoir être en mesure de livrer bataille avec les meilleures embarcations, dans une catégorie en voie de constante et rapide densification suite à son introduction au programme olympique, tout en louant leur engagement et leur volonté en course.

Résultat : NED3, GBR1, FRA

 

 

 

Retour aux actualités
Coupe du Monde I Belgrade - Dimanche 3 juin 2018
03/06/2018 - © FFAviron - Daniel Blin
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies