• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Édouard Jonville met fin à sa carrière internationale
Édouard Jonville met fin à sa carrière internationale

Après avoir fièrement porté les couleurs de l’équipe de France pendant 11 années, Édouard Jonville a pris la décision de mettre fin à sa carrière internationale. « Je mets fin à ma carrière en aviron. Ça faisait un moment que j’y pensais, j’ai pris cette décision en plein stage d'équipe de France. » C’est ainsi que le natif de Saint-Jean-de-Maurienne a annoncé au monde de l’aviron qu’il quittait la scène internationale.

 

De Linz à Linz

Une page se tourne donc pour Édouard Jonville qui avait honoré sa première sélection en équipe de France avec une cinquième place en deux sans barreur lors du Championnat du Monde Junior 2008, à Linz. C’est finalement sur le bassin autrichien que celui qui fêtera ses 30 ans à la fin du mois a terminé son histoire avec l’équipe de France au terme d’un Championnat du Monde 2019 frustrant.

En regardant dans le rétroviseur, ce sont les souvenirs d’entrainement qui reviennent en premier « Je retiendrai l’ensemble des moments passés avec les coéquipiers sur les stages nationaux avec toujours l’envie de donner le maximum. ». Des coéquipiers différents avec lesquels le rameur grenoblois aura brillé sur la scène internationale.

C’est tout d’abord en poids léger qu’Édouard Jonville a connu les joies des podiums mondiaux avec trois médailles aux championnats du Monde U23 (deux d’argent en deux sans barreur poids léger et une de bronze en quatre sans barreur poids léger) en trois ans. Des bons souvenirs, le rameur en également ramené des compétitions universitaires « des championnats internationaux avec un peu moins de pression, à Kazan par exemple, en 2012, où l’on décroche le titre de champion du monde universitaire dans une super ambiance ! ». 

Fidèle au quatre sans barreur tricolore entre 2013 et 2019, l’ex-international français est parvenu à monter sur le podium du Championnat d’Europe 2018 avec Benoit Demey, Sean Vedrinelle et Benoit Brunet. « Cette médaille a donné confiance à notre bateau, nous a redonné de l’envie et nous a prouvé que nous pouvions être au niveau des meilleurs. Après Glasgow, la qualification pour les Jeux Olympiques de 2020 est devenue un objectif réaliste ! ». Le travail collectif effectué pour tenter d’obtenir cette qualification a été riche en enseignement pour lui « Sur l’Olympiade 2020, nous avons compris collectivement que nous pouvions créer un groupe de qualité en quatre sans barreur […]. J’ai apprécié prendre de l’expérience auprès de mes coéquipiers et retransmettre cette expérience à d’autres. ».

Si la qualification ratée de peu à Linz et le report des Jeux Olympiques de Tokyo laissent un goût amer à la fin de carrière internationale d’Édouard Jonville, le rameur ne tourne pas complètement le chapitre sportif. Il continuera de ramer pour son club de toujours, l’Aviron Grenoblois « avec un super groupe ».

 

La Fédération Française d’Aviron lui souhaite de très belles choses pour la suite. Merci et bravo pour cette carrière au sein de l'équipe de France d'Aviron !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies