• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Le groupe de travail THPCA2024 réuni au siège de la Fédération Française d'Aviron
Le groupe de travail THPCA2024 réuni au siège de la Fédération Française d'Aviron

Pour la première fois, le siège de la Fédération Française d'Aviron accueillait l'ensemble des acteurs impliqués dans le projet "Très Haute Performance en Cyclisme et en Aviron 2024" lors de la quatrième journée scientifique trimestrielle.

Dans le cadre du projet THPCA2024, Hugo Maciejewski, responsable de la recherche à la FFA, et Emmanuel Brunet, son homologue à la Fédération Française de Cyclisme, ont souhaité concevoir un dispositif qui répond à des besoins complémentaires, en s’appuyant sur les orientations données par les entraineurs nationaux des deux disciplines, avec une expertise scientifique de haut niveau caractéristique de ce type d’appel à projets, financé par l’Agence Nationale de la Recherche. En aviron comme en cyclisme, le rapport entre l’homme et la machine est primordial. Jusqu’alors, les études menées pour maximiser la performance ont abordé l’être humain d’un côté et de la machine de l’autre, sans jamais qu’aucune mise en perspective des deux n’ait été envisagée. C’est précisément l’objectif de ce projet THCPA2024, que de faire coïncider ces deux domaines d’études.

Cette quatrième journée scientifique trimestrielle a permis de réunir l'ensemble des acteurs qui composent le groupe de travail : chercheurs issus des universités (Nantes, Chambéry, Nancy, Le Mans), des grandes écoles (Polytechnique, INSA Lyon, ENS Lyon, ENSAM, CNAM) et de l’industrie (Institut Aérotechnique, Phyling). La matinée était consacrée au projet portant sur l'aviron et l'après-midi sur le cyclisme. Au programme de ces échanges : physiologie, biomécanique, hydrodynamique, aérodynamique, évolution des matériels et méthodologie d’entrainement. Les participants ont même pu profiter du soleil et du cadre privilégié qu'offrent les bords de Marne lors de la pause déjeuner.

Basé sur la théorie des gains marginaux, ce projet vise à gagner quelques centièmes sur certains paramètres de la performance en aviron qui, lorsqu’ils seront tous cumulés, permettront aux rameuses et aux rameurs de faire la différence à Paris en 2024.

Tags associés

Equipe de France
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies