• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Les Français encore étincelants en aviron de mer
Les Français encore étincelants en aviron de mer

À l’occasion de l’European Coastal Rowing Challenge, les têtes d’affiche tricolores se nommaient Laura Tarantola et Claire Bové. Si les vice-championnes olympiques de Tokyo ont réussi leur baptême en mer, elles ne sont pas les seules représentantes françaises à avoir brillé à Marina di Castagneto. Face aux meilleurs mondiaux de la discipline, les spécialistes de l’hexagone Edwige Alfred, Ludovic Dubuis ou encore Ivan Bové ont fait mieux que se défendre en Italie.

Pour conclure le mois d’octobre en beauté, l’aviron européen s’était donné rendez-vous sur les bords de la mer Tyrrhénienne. Un événement festif qui en offrait pour tous les goûts avec des épreuves de beach rowing et d’aviron de mer traditionnel, sur 6 kilomètres. C’est donc à cette occasion que Laura Tarantola et Claire Bové ont embarqué pour la première fois pour une compétition en mer. Associées au sein d’un bateau royal aux championnes olympiques italiennes Valentina Rodini et Federica Cesarini, les deux françaises ont rapidement pris leurs marques dans ces embarcations de mer bien différentes de leurs habituels bateaux de rivière.

Après une exhibition sur le format sprint, le quatre formé par ces médaillées d’or et d’argent olympiques s’est attaqué au gros morceau du week-end : la course sur 6 kilomètres. Et les conditions si particulières qu’offrent la mer n’ont pas fait trembler le talent de Claire Bové, de Laura Tarantola, de leurs deux coéquipières et de leur barreur du week-end. En moins de 30 minutes, les rameuses ont bouclé le parcours au large des côtes italiennes s’imposant ainsi dans leur catégorie.

Les spécialistes de la mer en forme

Plus habitués aux joutes de l’aviron de mer, Edwige Alfred et Ludovic Dubuis en double mixte ont eux aussi réalisé un week-end de très haute volée. L’association française déjà performante lors des Mondiaux à Oeiras, s’est distinguée en Beach Rowing et sur l’épreuve d’endurance. Dans des conditions qui convenaient parfaitement à leurs qualités, les tricolores ont écœuré la concurrence sur le parcours de 6 kilomètres. Les deux spécialistes de la discipline ont assez rapidement assuré une magnifique victoire. Au bout du compte, la paire espagnole, dauphine de cette finale, s’est retrouvée reléguée à une trentaine de secondes.

Un succès fringuant que notre mixte française a bien failli doubler en beach rowing ! En dominant leurs différentes courses, Alfred et Dubuis ont rallié la finale A qui les opposait aux espagnols, en quête de revanche. De peu, les rameurs hexagonaux ont dû s’incliner, se contentant d’une seconde place en finale.

Référence de la discipline en France, le frère de Claire Bové, Ivan était également de la partie en Italie. Le Francilien a réalisé un excellent chrono sur le parcours initial de l’épreuve de beach rowing, se hissant au niveau des meilleurs mondiaux. Dans une compétition extrêmement relevée Ivan Bové a malheureusement été battu en quart de finale.

Place forte de l’aviron indoor, le club de Gravelines a également des arguments à faire valoir en mer. Engagés en double masculin, Frédéric Loorius et Xavier Morelle ont réalisé une belle série, terminant dans le sillage du bateau norvégien emmené par Kjetil Borch, l’un des meilleurs rameurs au monde actuellement. Les deux rameurs nordistes n’ont pu toutefois défendre leurs chances en finale.

Qu’ils ou elles soient vice-championnes olympiques, références de l’aviron de mer ou compétiteurs, la parenthèse italienne aura été une belle réussite pour les rameuses et les rameurs français. Il faudra de toute manière s’habituer à voir l’aviron français jouer les premiers rôles en aviron de mer.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies