• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • À Soustons, Jürgen Grobler et les Bleus réalisent le premier stage sur l'eau de 2022
À Soustons, Jürgen Grobler et les Bleus réalisent le premier stage sur l'eau de 2022

Le temps d’un stage, l’équipe de France Sénior a posé ses valises à Soustons, dans les Landes, du 28 février au 12 mars 2022.

Un groupe d’une trentaine d’athlètes était convoqué pour ce premier stage en bateau de l’année 2022, le premier également depuis le regroupement terminal pré-Tokyo ! Les champions olympiques du deux de couple étaient, quant à eux, dispensés de voyage dans le Sud-Ouest de la France, Matthieu Androdias étant devenu père à la fin du mois de février (félicitations à lui !). Aux côtés de leur entraîneur Alexis Besançon, les deux hommes ont toutefois poursuivi l’entraînement sur le Pôle France de Lyon.

Du côté de Soustons, les membres de l’équipe de France ont pu bénéficier d’infrastructures fraichement rénovées et de conditions d’accueil optimales. Une bonne formule pour effectuer un premier stage en bateau sous les ordres de Jürgen Grobler ! En effet, si le mythique entraîneur allemand, qui a rejoint l’encadrement tricolore en fin d’année dernière, a déjà pu voir les rameuses et rameurs au travail sur leur pôle respectif, c’est la première fois qu’il a pu observer les équipages dans le cadre d’un regroupement collectif.

Sans révolutionner le traditionnel programme d’entraînement, Jürgen Grobler a imposé une charge d’entraînement plus lourde, mais aussi une variation plus importante dans les exercices réalisés. Une alternance dans les séances appréciée par les athlètes, comme en témoigne Laura Tarantola dans les colonnes de l’Equipe : « On a l'impression que ça se déroule dans la fluidité, tout est mis en place pour que ça se passe bien, ce n'est pas juste ''on rajoute, on rajoute, on rajoute...''. Chaque séance est importante. On avait l'habitude de faire certaines séances de musculation, là on en fait d'autres. Dans la tête, c'est cool de faire des trucs nouveaux, ça passe plus vite ». Avec, en règle générale, trois entraînements par jour, le responsable du programme Ambitions 2024, a également mis l’accent sur la nutrition avec un plus grand nombre de repas et collations.

Sur le bassin Bernard Bourandy, les rameuses et rameurs tricolores ont dû composer avec le vent et la pluie durant une bonne partie du stage. Les équipages ont toutefois pu bénéficier de très bonnes conditions climatiques lors des sessions de travail chronométré sur l’eau. De bons points de repère donc avant que ne débutent les échéances en bateaux courts.

Nouveauté de cette année, chacun(e) des prétendant(e)s à la sélection sur cette saison 2022 devront réaliser un troisième et ultime test ergométrique le 26 mars prochain.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies