• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • TDR Interrégionales : les résultats - Mars 2022
TDR Interrégionales : les résultats - Mars 2022

Aux quatre coins de la France, les têtes de rivière interrégionales ont délivré une indication sur la forme actuelle de chacun. Avant de retrouver les confrontations en ligne, les rameuses et rameurs avaient à cœur de se mesurer au format contre-la-montre (6km) ce dimanche 20 mars.

Retour sur les principaux résultats du week-end.


Zone sud-est : Marignane
Résultats complets

Direction les Bouches-du-Rhône ce week-end pour les engagés de la zone Sud-Est qui ont été accueillis par un vent d’est sur le bassin marignanais. Une perturbation dont s’est parfaitement accommodé le représentant de Monaco aux derniers Jeux Olympiques, Quentin Antognelli (Monaco SN). Le rameur de 27 ans s’est offert le luxe de devancér Matthieu Androdias (Lyon CA) d’une seconde ! Un léger revers qui n’inquiète pas le clan du champion olympique en vue des prochaines échéances. Quelques secondes derrière, c’est Ferdinand Ludwig (Grenoble AV) qui a complété le trio de tête, et a réalisé le meilleur temps chez les poids léger. Son premier poursuivant dans la catégorie, Baptiste Savaete (Aix-les-Bains EN) est relégué à près de 25 secondes.

Chez les femmes, les regards étaient tournés vers le duel qui a opposé les deux protagonistes du double poids léger médaillé d’argent à Tokyo : Laura Tarantola (Grenoble AV) et Claire Bové (Mantes AS). Si la Grenobloise a pris le meilleur sur sa partenaire au terme du parcours, c’est la jeune Jeanne Roche (Marseille CA) qui a réalisé le meilleur temps cumulé (TC et PL). En locale de l’étape, la vice-championne du monde Junior 2021 a pris rendez-vous pour la suite de la saison.

En pointe homme, Louis Chamorand – Téo Rayet (Aix-les-Bains EN / Bergerac SN) ont assumé leur statut de favoris et se sont imposés avec une dizaine de secondes d’avance, tandis que Lise Bara – Leane Maupin (Aix-les-Bains EN) ont réalisé le meilleur parcours chez les femmes.

 

Zone nord-ouest : Caen
Résultats complets

À Caen, pour la zone nord-ouest, se retrouvait la quasi-totalité du collectif féminin qui postulera aux sièges dans les bateaux tricolores. En skiff, Emma Lunatti (Grenoble AV) a frappé fort en reléguant ses concurrentes à bonne distance. Marie Jacquet (Joinville AMJ) et Audrey Feutrie (Armentières CLL) ont complété le podium du jour. En poids léger, Aurélie Morizot (Boulogne 92) s’est également nettement imposée et s’avancera à Cazaubon en outsider.

Le niveau était aussi dense dans l’épreuve du deux sans barreur. À ce jeu, c’est la paire composée de Julie Voirin (Boulogne 92) et Adèle Brosse (Rouen CNA) qui a pris le dessus. Les jeunes Agathe Oudet (Basse Seine SN) et Joséphine Cornut-Danjou (Saint-Quentin AV) ont réalisé le second temps. Le reste des équipages engagés ont concédé près d’une minute au duo vainqueur.

Du côté des hommes, le CA Nantes a signé un triplé en skiff. Après des performances convaincantes en individuel en 2021, Romain Harat a confirmé qu’il appréciait l’effort solitaire. Le pensionnaire du Pôle de Nantes a devancé ses coéquipiers Sid Ali Boudina de 17 secondes et Thierry Delory d’une minute.

Autre rameur qui a tiré son épingle du jeu dans le Calvados : Ivan Bové (Meulan-les-Mureaux AMMH). Chez les poids léger, il a terminé devant Benjamin David (Le Mans SA) et Pierrick Verger (Rouen CNA).

Emmanuel Mathieu (Versailles CN) et Mathias Meriguet (Joinville AMJ) ont, eux, dominé la tête de rivière en deux sans barreur.

 

Zone nord-est : Toul
Résultats complets

Pour la zone nord-est, les rameuses et rameurs avaient rendez-vous à Toul. Parmi les athlètes attendus, Théophile Onfroy (Verdun CN) a marqué son territoire lors de l’épreuve en skiff. Passé de la pointe à la couple cet hiver, comme son frère, le Verdunois a affiché ses ambitions. C’est d’ailleurs Valentin Onfroy (Verdun CN) qui a réalisé le second meilleur temps, puis Benoit Brunet (Saint-Quentin AV) dans son sillage. Quatrième au cumulé, Hugo Beurey (Nancy SN) s’est offert le chrono de référence en poids léger.

De leur côté, les frères Turlan, Thibaud et Guillaume (Grenoble AV), n’ont laissé à personne d’autre le soin de prendre le commandement en deux sans barreur, leurs dauphins étant relégués à plus de 30 secondes.

Membre du quatre de couple à l’occasion du Championnat d’Europe 2021, Camille Juillet (Verdun CN) a prouvé qu’il faudrait compter avec elle lors des rendez-vous en bateau court. Avec plus de 30 secondes d’avance, elle s’est imposée devant Laurène Fouquet (Nancy SN). Initialement prévue aux côtés de sa partenaire Emma Cornelis en deux sans barreur, Maya Cornut (Saint-Quentin AV) était finalement alignée en skiff et s’est adjugé la troisième place. Au pied du podium cumulé, la rameuse du SN Nancy Milla Massemin a réalisé une belle performance et a signé le meilleur temps chez les J18.

En Meurthe-et-Moselle, le para-aviron était également bien représenté puisqu’en deux sans barreur, la médaillée de bronze de Tokyo Érika Sauzeau était alignée aux côtés d’une coéquipière de son club amiénois.

J14 et J16 de la région ont profité de cette organisation pour se mesurer également sur le parcours.

 

Zone sud-ouest : Sainte-Livrade
Résultats complets

Chez les Séniors, le Pôle France et Espoir de Toulouse était représenté en nombre lors de cette tête de rivière à Sainte-Livrade. Fer de lance de la génération qui monte sur le centre d’entraînement toulousain, Victor Marcelot (Boulogne 92) a été le plus rapide sur les 6 kilomètres. En toute catégorie, le nouveau rameur du club francilien a dominé Adam Le Gal (Saint-Nazaire OS). Entre les deux, c’est le poids léger Corentin Amet (Bordeaux EN) qui s’est intercalé et s’est adjugé le meilleur chrono de la catégorie.

Également pensionnaires du pôle, Antoine Perdigal et Grégoire Bireau (Bergerac SN / Libourne CN) ont devancé, en deux sans barreur, de 6 secondes les paires de l’Aviron Toulousain (Payzan – Ponsolle), deuxième, et de l’EN Bordeaux (Lascaux – Dupeux), troisième.

Sur le Lot, c’est la rameuse de l’Aviron Bayonnais Elodie Tardos (PL) qui a largement signé le meilleur chrono féminin en skiff. Autre rameuse du club basque en lice à Sainte-Livrade : Perle Bouge. La rameuse PR2 a bouclé son parcours de 4000m en 20:40.

Enfin, l’épreuve du deux sans barreur J18 homme a permis de retrouver l’un des protagonistes tricolores du podium mondial 2021 : Pierre-Esteban Soubeste (Bayonne SN). Aux côtés de Louis Descot-Vigouroux (Montauban UN), la paire a réalisé le meilleur temps.

 

Le rendez-vous est pris

La prochaine grande compétition est déjà dans les têtes de chacun, du 15 au 17 avril, les athlètes qualifiés s'aligneront au départ des championnats de France bateaux courts à Cazaubon. Pour avoir le droit de s’aligner à la Digue, les embarcations devront décrocher leur ticket lors des championnats de zone.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies