• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Championnats de France Bourges : Jour de finales J16
Championnats de France Bourges : Jour de finales J16

Le réveil de ce dimanche a été matinal pour certains : en effet, une équipe de bénévoles et volontaires de clubs sont venus prêter main forte dès 6h00 pour rendre le bassin le plus praticable possible pour ces demi-finales. Après des séries qualificatives du samedi adaptées en parcours contre-la-montre, les phases finales du dimanche ont pu être courues sur six couloirs.

Lors des finales de l’après-midi, un vent contre bien établi est venu donner du fil à retordre aux J16.

 

Skiff femme

Première grande finale de l’après-midi, la finale du skiff femme s’annonçait dense au vu des demi-finales du matin. La rameuse Clara Bresson de Compiègne a réussi à creuser l’écart sur ses concurrentes, lui permettant d’installer une technique maîtrisée avec une longue phase de propulsion. Alice Bredel (Aviron Majolan) empoche le bronze, elle qui avait pourtant pris l’avantage le matin en demi-finale face à Lena Kurbiel du Havre. Cette dernière devient vice-championne de France du skiff J16 femme.

 

Quatre barré femme

Dans cette finale, les rameuses de Bergerac, en grandes favorites à l’issue des demi-finales, s’imposent avec une petite longueur d’avance devant leurs concurrentes de Decines, médaillées d’argent. Pour la troisième place, une belle empoignade a opposé les bateaux lyonnais et toulousain. Dans une lutte acharnée, c’est finalement l’embarcation de l’Aviron Toulousain qui décroche la médaille de bronze.

 

Deux de couple femme

La finale de la catégorie du deux de couple J16 femme a tenu toutes ses promesses. A l’arrivée, ce ne sont pas moins de quatre équipages qui se tiennent en moins de trois secondes. Les Strasbourgeoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu, décrochant légèrement leurs adversaires sur la fin de parcours pour aller chercher le titre. A la deuxième place, ce sont les rameuses d’Annecy-le-Vieux, dans un rythme effréné qui ont réussi à conserver leur avance face aux embarcations Aixoises et Joinvillaises livrées dans la bataille pour le bronze. La photo finish a dû départager ces deux dernières : pour vingt-quatre centièmes, c’est l’Aviron Marne Joinville qui monte sur le podium.

 

Deux sans barreur femme

Sans surprise, les rameuses de Douai, dominatrices sur tous les parcours précédents, se sont imposées en grandes patronnes. En toute logique et au regard de la deuxième demi-finale, les rameuses de l’Aviron Majolan ont remporté la médaille d’argent avec une nette avance sur l’embarcation d’Annecy-le-Vieux.

 

Quatre de couple femme

Les rameuses d’Aviron Landes, dans une ramerie souple et longue, ont déroulé cette finale et deviennent championnes de France, talonnées par les rameuses de Monaco, deuxièmes. Ce sont les marseillaises qui complètent ce podium.

 

Huit femme

Les rameuses d’Aiguebelette décrochent le plus beau des métaux, avec cinq secondes d’avance sur leurs poursuivantes. Dans un beau duel pour la deuxième place, les Grenobloises et les Bayonnaises se sont répondu au coup par coup, et à la fin, ce sont les Iséroises qui ont le dernier mot et repartent argentées.

 

Skiff homme

Dans une finale haletante, un protagoniste s’est nettement détaché : le rameur de la SN Condrieu. Impressionnant tout le week-end, il vient ici confirmer sa domination en remportant le titre de champion de France. Pour la médaille d’argent, le rameur de Romans a résisté aux attaques venant de tous les côtés, notamment pour la troisième place. En effet, trois bateaux étaient au coude à coude pour la dernière place pour le podium. Dans un mouchoir de poche, c’est le rameur du CN France qui s’adjuge le bronze à l’arrivée.

 

Quatre barré homme

La course du quatre barré annonçait le bateau nancéen favori, à l’issue des demi-finales de ce matin. Les rameurs au chardon se sont fait surprendre dans un gros duel avec Angers tout au long du parcours. C’est finalement l’embarcation de Nancy qui décroche le titre de champion de France. Les Angevins terminent deuxièmes dans une belle bagarre avec un bateau rouannais très engagé pour remporter le bronze.

 

Double homme

Les embarcations ont déboulé dans les 250 derniers mètres à tambours battants, avec notamment un trio de tête en bord à bord, Chatellerault, Caen et Tours. Dans un enlevage sous tension, ce sont finalement les Chatelleraudais qui s’imposent en leader suivi de très près par les Caennais. Enfin les Tourangeaux complètent ce podium.

 

Deux sans barreur homme

Dans cette finale du deux sans barreur homme, les Compiégnois, prétendants au titre après les demi-finales, ont confirmé leur statut de leader en devançant les Grenoblois avec près de six secondes d’avance. Pour la troisième place, c’est le club de Lyon AUN qui décroche le bronze, dans un combat intense avec les Versaillais.

 

Quatre sans barreur homme

L’équipage marseillais s’impose logiquement dans cette grande finale, après avoir dominé tout le week-end. Dans le dernier 250m, c’est l’embarcation decinoise qui se détache du bateau de Saint-Quentin, qui repartent respectivement avec une médaille d’argent et de bronze.

 

Quatre de couple homme

A l’entrée des 250m, c’est l’Aviron Strasbourgeois qui caracole en tête, suivi de près par les rameurs de Lyon Caluire fragilisés par les franciliens de la Haute-Seine. Dans un enlevage explosif, les rameurs alsaciens conservent leur avance pour franchir la ligne d’arrivée les premiers. L’équipage de la Haute-Seine s’arrache ensuite dans cette fin de course pour glaner la médaille d’argent et laisser le bronze aux Lyonnais.

 

Huit homme

Dans la finale du bateau roi, les Bordelais n’ont pas triché : à l’entrée des bouées rouges, ils caracolent en tête devant une embarcation Aixoise à l’attaque tout au long du parcours, entrainant dans son sillage le club du CA Nantes.

 

Pour la première fois, le championnat s’est clôturé avec une course mixte en double handi-valide. Les athlètes ont été acclamés par le public resté nombreux pour les encourager.

La Fédération Française d’Aviron remercie chaleureusement le club de Bourges, la ligue Centre Val de Loire ainsi que tous les bénévoles mobilisés sur ces trois jours  de compétition pour délivrer des championnats de France de qualité.

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies