• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Une nouvelle médaille pour les Bleus à Varèse !
Une nouvelle médaille pour les Bleus à Varèse !

Le deux de couple poids léger de Pierrick Verger et Baptiste Savaete a décroché le bronze sur le lac de Varèse, portant à trois le nombre de médailles remportées par les U23 en Italie.

Demain, les U19 seront les seuls occupants du lac de Varèse. Aujourd'hui, après les dernières courses intermédiaires des plus jeunes, les aînés U23 ont couru leurs finales, avancés au début d'après-midi par une décision du comité exécutif de World Rowing suite à un avis météorologique, et toutes les cérémonies protocolaires ont été rassemblées à la fin des courses. Le drapeau tricolore est monté en haut d'un mât pour saluer le deux de couple poids léger masculin.

"L'occasion de montrer ce qu'on savait faire"

La finale A du deux de couple poids léger comptait, dans ses protagonistes, de nombreux rameurs qui, en 2021, ramaient en quatre de couple poids léger. Il en allait de même pour nos deux Français, Pierrick Verger et Baptiste Savaete, médaillés à Racice en 2021. La course n'allait donc pas être de tout repos. "C'était une course technique, note Baptiste Savaete, avec des creux énormes. C'est une finale, personne ne va attendre parce que c'était compliqué, il fallait partir vite pour ne pas se retrouver derrière". Les Français y sont parvenus et sont restés au contact de leurs principaux concurrents jusqu'au passage du 1000. "On a essayé d'attaquer, mais les Irlandais et les Italiens commençaient à pousser fort, ajoute Pierrick Verger. On s'est un peu fait chahuter dans le troisième 500, mais c'est la que l'écart se creuse avec le reste de la course. On a lâché les chevaux, on a démultiplié… On est à notre place et on termine sur une superbe troisième place". En effet, le duo tricolore a décroché le bronze mondial, derrière l'Italie et l'Irlande. Une médaille qui s'inscrit dans le projet autour du groupe poids léger auquel ils appartiennent depuis maintenant 4 ans. "On a ramé dans le quatre de couple, commente Pierrick Verger, on a fait nos preuves, on gagne les Europe, on fait vice-champions aux mondiaux l'an dernier. C'était l'occasion de monter dans le double, montrer ce qu'on savait faire". Une médaille qui, pour les deux athlètes, a un goût particulier, celui d'une distinction dans une catégorie olympique.

La première finale A de la journée pour les Bleus était celle du deux de couple féminin. Gaïa Chiavini et Jeanne Roche avaient du beau monde aligné face à elle, notamment le bateau britannique finaliste l'an dernier à Plovdiv. Bien parties et encore dans le paquet en début de parcours, elles ont progressivement pris du retard sur les adversaires et ont terminé à la cinquième place du parcours. Le podium revient aux Roumaines, aux Canadiennes et aux Britanniques.

Course suivante, celle du deux de couple masculin de Yoann Lamiral et Samuel Arque avec, entre autres face à eux les Belges Tristan Vandenbussche et Aaron Andries, vainqueurs de la finale B à Lucerne, qui ont décroché l'or dans cette finale A. Une faute technique allait engendrer un retard important à l'équipage français. Sur une fausse pelle, le manche de l'aviron est venu frapper la tête de Samuel Arque qui a continué tout de même à ramer. Mais le bateau tricolore n'a pas pu remonter le retard engrangé et a tout de même terminé à la cinquième place mondiale.

Mya Bosquet, Joséphine Cornut-Danjou, Agathe Oudet et Fleur Vaucoret auront eu beau tout tenter, leur sixième place dans la course jusqu'au passage des 1500 mètres ne leur a pas donné beaucoup de marge de manœuvre. Dans les derniers mètres, elles ont réussi à reprendre l'avantage sur l'équipage polonais et à remporter la cinquième place du quatre sans barreur féminin.

Romain Harat avait lui aussi du beau monde face à lui en finale du skiff masculin : l'Allemand Jonas Gelsen, finaliste en skiff l'an passé à Racice, l'Américain Isaiah Harrison médaillé de bronze à Plovdiv en 2021, le Bulgare Emil Neykov 7e à l'étape de coupe du monde de Poznan… En bref de sérieux concurrents pour le tricolore qui, sixième sur le 1000 du milieu, est parvenu à reprendre l'avantage sur l'Italien dans le dernier 500, terminant cinquième sur la ligne.

Finales B U23

Martin Bauer était bien partie dans sa course, menant encore à mi-parcours, avant de progressivement décrocher et de franchir la ligne d'arrivée à la sixième place. Il se classe au 12e rang mondial du skiff poids léger en U23.

Le défi s'avérait compliqué pour Simon Vandercoilden, Ethan Chouraqui, Victor El Kholti, Dorian Marques-Vigneron, Awen Thomas, Nikola Kolarevic, Armand Pfister, Florian Ludwig et leur barreuse Alexandra Boistard-Lavenir dans une finale B du huit qui abritait de solides nations comme l'Italie, le Canada, mais ce sont les Tchèques qui ont pris l'avantage… de quelques centièmes seulement, des centièmes que les Français se sont acharnés à grignoter tout au long du parcours, pour finalement prendre la tête dans les derniers 500 mètres et remporter cette finale B avec plus d'une seconde d'avance sur leurs adversaires du jour !

Ce sont ainsi trois médailles que les Bleus ramènent de ces mondiaux U23.

Demi-finales U19

Les vice-championnes d'Europe Salomé Degeorges et Milla Massemin étaient alignées face au bateau néerlandais, détenteur du titre mondial. Elles retrouvaient également dans leur demi-finale du deux de couple féminin les Lituaniennes Ula Jonusaite et Saule Kryzeviciute qu'elles avaient battues en finale à Varèse il y a deux mois. Quatrièmes à mi-parcours, elles ont réitéré le scénario des Europe et repris l'avantage sur le bateau lituanien, terminant ainsi troisièmes. "Elles ont fait une course engagée, commente leur entraîneur Gaël Depierre, elles avaient pour consigne de partir fort. Elles ont manqué d'agressivité sur une partie du parcours, ce qui les a mises en danger, mais elles n'ont pas flanché. Elles seront sur une ligne d'eau extérieure, comme aux Europe. Elles vont devoir partir comme des boulets de canon". Direction la finale A demain à 13 h 40.

La marche était très haute pour Pierre Picquet-Egly et Youenn Mer-Appere en demi-finale du deux sans barreur masculin. Ils étaient alignés face à des nations comme la Roumanie ou l'Allemagne médaillées ou finalistes lors des mondiaux de Plovdiv l'an dernier. Les tricolores pointaient en sixième position aux 1000 mètres, position qu'ils ont conservée jusque sur la ligne. Ils prendront le départ de la finale B demain à 10 h 35.

Les vice-champions d'Europe Alric Rodrigue et Come Gonzalez auront eu moins de chance que leurs homologues féminines dans leur demi-finale du deux de couple. Une demi-finale dans laquelle les cartes ont été redistribuées, avec les Italiens Marco Selva et Marco Dri, vainqueurs du quart de finale hier, qui ont terminé à la troisième place. Deuxièmes au passage des premiers 500 mètres, les tricolores ont peu à peu décroché et franchi la ligne d'arrivée à la cinquième place. Ils s'aligneront en finale B demain à 11 h 05.

Pierre Molins était aligné face à Marcus Chute, champion d'Europe en mai dernier, mais aussi à l'Italien Marco Parti, finaliste aux mondiaux en 2021. Ce dernier a pris le leadership d'entrée de jeu, le Britannique s'emparant de la deuxième place dans les derniers 500 mètres. Encore troisième après 1500 mètres de course, le skiffeur tricolore a concédé le dernier ticket au Chinois et a terminé à la quatrième place. Il courra en finale B demain à 11 h 15.

Demain, l'équipe de France U19 dispose encore de trois chances de médailles, avec le quatre sans barreur féminin, le deux de couple féminin et le huit masculin.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies