• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • La belle matinée des poids légers à Racice !
La belle matinée des poids légers à Racice !

Les Bleus sont parvenus à qualifier trois nouvelles coques pour les grandes finales des mondiaux de Racice, au terme de courses dont la densité était incontestable.

Une demi-finale a toujours une saveur particulière. Davantage qu'une série ou un repêchage, c'est celle qui peut se mettre entre un athlète et la grande course, celle pour laquelle il s'est levé tôt tous les matins, a passé des semaines en stage… La finale où il n'y a rien à perdre, mais tout à gagner. Un sentiment partagé par tous, et qui a été vécu différemment par les bateaux tricolores.
 
Le premier à s'aligner sur le Labe Arena fut Baptiste Savaete. Et sa demi-finale du skiff poids léger s'annonçait relevée. Comme en quart de finale hier, il se retrouvait face à de solides concurrents de la discipline, avec toujours le Grec champion d'Europe. Jusqu'au passage des 1500 mètres, le trio de tête semblait déterminé, mais c'était sans compter sur l'effort que le tricolore allait produire sur l'enlevage, remontant sur le skiffeur australien et prenant l'avantage, franchissant ainsi la ligne en troisième position, synonyme de finale A pour lui, demain à 15 h 02. "C'était une bonne course, lance Baptiste Savete, maintenant c'est un peu ma course de référence. Techniquement, je me suis senti présent et à l'aise, et à la fin c'était bon de sentir que je revenais sur l'Australien, jusqu'à mettre ma pointe devant".
 
Une heure plus tard, c'était au tour de Laura Tarantola et Claire Bové de s'élancer dans leur demi-finale du deux de couple poids léger. Les tricolores ont pris la tête de course jusqu'à mi-parcours, avant que le bateau américain n'entame un duel puis ne récupère le leadership et plusieurs mètres d'avance, franchissant la ligne d'arrivée en première position. Claire Bové et Laura Tarantola remportent la deuxième place de la course, suivies des Suisses ; les Italiennes, championnes olympiques, basculent en finale B.  On retrouvera nos deux rameuses en finale A samedi à 14 h 07. "C'est toujours bien de montrer qu'elles peuvent repasser en finale, commente leur entraîneur Frédéric Perrier, ce n'est pas le cas de tout le monde, sur le podium olympique, un seul équipage l'a fait. Cela montre que ce n'est pas une évidence, que c'est dense. Elles font un très bon premier tiers de course. Sur la suite, il y a encore des réglages techniques et stratégiques qui sont en cours d'affinage, il y a toujours du travail. Certains secteurs sont perfectibles et seront des clés. Elles sont en forme, prêtes. Il reste une journée d'entraînement demain pour régler quelques derniers réglages".

Les eaux du Labe Arena avaient à peine eu le temps de se dissiper que la demi-finale du deux de couple masculin poids léger dans laquelle Hugo Beurey et Ferdinand Ludwig étaient alignés débutait. Les Tchèques, finalistes européens et les Italiens, médaillés d'argent à Munich, prenaient la tête de course avec les Bleus dans leur sillage. Une course tendue, mais les tricolores ont su rester au contact, terminant à la troisième place, 60 centièmes derrière les Transalpins et se qualifient pour la finale A samedi à 14 h 23. "Ca a encore pris un cran, note Ferdinand Ludwig, par rapport au quart de finale, on a appuyé dès le début du parcours, pour se mettre à l'abri dès le premier 1000. Sur une demi-finale, tout le monde est à l'attaque, tout le monde tente. Samedi en finale on n'aura pas la même pression, on va lâcher les chevaux".

 
Une demi-finale du quatre sans barreur féminin qui promettait son lot de surprises avec plusieurs embarcations finalistes ou médaillées lors des échéances internationales de la saison, comme les Europe de Munich ou les étapes de coupe du monde. Le jeune bateau d'Emma Cornelis, Adèle Brosse, Julie Voirin et Maya Cornut-Danjou allait donc avoir du fil à retordre. Les rameuses tricolores sont bien parties, mais n'ont pas réussi à tenir le rythme imposé par leurs concurrentes. Elles ont terminé à la sixième place de la course et s'aligneront en finale B samedi à 12 h 20.
 
Du beau monde également dans la demi-finale du quatre sans barreur. Armand Pfister, Téo Rayet, Thibaud Turlan et Louis Chamorand avaient contre eux les Néerlandais médaillés d'argent et les Roumains médaillés de bronze des derniers championnats d'Europe, les Suisses finalistes… Une concurrence aguerrie qui n'a laissé planer aucun suspens sur l'issue. Les Bleus ont terminé à la sixième place de ce parcours et s'aligneront en finale B samedi à 12 h 28.
 
Valentin Onfroy, Benoît Brunet, Victor Marcelot et Théophile Onfroy avaient face à eux dans leur demi-finale du quatre de couple masculin les Polonais médaillés d'argent et les Roumains médaillés de bronze à Munich il y a quelques semaines aux championnats d'Europe. Les Néerlandais, médaillés et finalistes sur les deux premières étapes de coupe du monde, se sont ajoutés au tiercé gagnant. Les tricolores ont terminé à la quatrième place, synonyme de finale B samedi à 12 h 44.
 
Une course au menu pour les Français sur la session de l'après-midi, la demi-finale C/D du skiff féminin poids léger. Deuxième derrière la skiffeuse suisse, Susannah Duncan courra en finale C demain matin à 10 h 30.
 
Demain après-midi, les tricolores courront leurs deux dernières demi-finales et leurs trois premières finales, avec de bonnes chances de médailles.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies